Service Clientèle Service Clientèle
Lundi Vendredi 09:00 - 17:00
Service la France:
Appels Internationaux:

Vaginisme primaire, Définition, solution et traitement chez la femme

Qu’est ce que le vaginisme chez la femme ?

Le vaginisme désigne le sentiment de pudeur que la femme éprouve à chaque fois que l’organe copulateur pénètre dans son vagin. Cette inquiétude prédominante devient parfois un trouble sérieux pour la femme en question parce qu’elle se sent physiquement gênée et elle imagine toujours le contraire de sa situation. Par conséquent, les femmes concernées par le vaginisme sont souvent tentées le développer le renfermement corporel. Ça veut dire que ces dernières vont à l’encontre de toute proposition de pénétration. Bien évidemment, elles éprouvent péniblement le plaisir d’entretenir un rapport sexuel. Vous comprenez franchement que les foyers conjugaux qui enregistrent ce type de désarroi, ne sont nullement heureux.



Interprétation et types de vaginisme féminin

Nous dénombrons dans le comportement de la femme qui est un phénomène psychologiquement complexe deux sortes de vaginisme. En effet, dans ce concept d’indécence, il existe le vaginisme primaire qui a tout son sens plein et se différencie du vaginisme secondaire. Certaines compagnes naissent avec ce sentiment de peur d’être pénétrer par le sexe de l’homme.

Article Connexe: Acheter du Viagra pour femmes Lovegra en pharmacie en ligne

Pour cela, nous pouvons conclure à ce niveau que c’est une peur innée ; on parle alors de vaginisme primaire. Enfin, la curiosité est que d’autres femmes ne craignent pas d’être pénétrées, mais elles présentent le cas de vaginisme. C’est sans doute le genre de femme dont le malaise se manifeste après le rapport sexuel. Elle souffre chroniquement de la dyspareunie et on évoque le vaginisme secondaire.

Les marques du vaginisme primaire chez les femmes

Lorsqu’une femme souffre du vaginisme, elle est très divergente par rapport à celle qui n’a pas ce problème psychologique. Les manifestations sont donc tangibles : il suffit d’être un peu plus curieux et attentif sur la conduite de cette dernière pour enfin comprendre sa situation. Ainsi donc, pour un cas de vaginisme primaire, la femme éprouve toujours un ennui extrême pour partager son intimité avec un homme. Et même si elle arrive à se retrouver seul avec un homme, sa réflexion sera toujours centrée sur comment réagira-t-elle défavorablement en cas de tentative de pénétration. De plus, l’inquiétude persiste et elle est toujours prête à se séparer de celui qui tente d’ébranler son état de virginité. Et elle peut aller jusqu’à haïr tout homme qui essaye de la pénétrer. En outre, pour le cas de vaginisme secondaire, les sujets extériorisent leurs symptômes le plus souvent après les passe-temps érotiques. Elles passent habituellement la période qui suit l’acte en prenant des distances vis à vis du conjoint et deviennent subitement désobéissantes pendant quelques temps. En un mot, les amants doivent se pencher sur une sexothérapie.

Les solutions et traitement efficace du vaginisme 

Le vaginisme est un problème psychologique dont la résolution ne sera pas vaine. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il existe des spécialistes dans ce domaine pour la recherche des méthodes de résolution des difficultés venant de la sexualité. Nous avons donc les docteurs en sexologie comme Carol Burté qui a ressorti la méthode de résolution en deux axes : les dilatateurs sont originellement commodes et efficaces. De ce fait, la femme doit en faire usage lors de son bain ou quand elle a un temps libre en les introduisant dans le vagin. L’injection des produits dans le corps de la femme faciliter secondement le rapport et abroge la mortification vaginale.